17/01/2017
Eluard expliqué
Page d'ouverture
Suite
ELUARD : La Parole (1926)

Charlotte Gainsbourg
Lorie la chanteuse de l'amour
Poème
La Parole

"La parole", 8ème poème de la 1ère section "Répétitions" de Capitale de la douleur.

J'ai la beauté facile et c'est heureux.
Je glisse sur les toits des vents
Je glisse sur le toit des mers
Je suis devenue sentimentale
Je ne connais plus le conducteur
Je ne bouge plus soie sur les glaces
Je suis malade fleurs et cailloux
J'aime le plus chinois aux nues
J'aime la plus nue aux écarts d'oiseau
Je suis vieille mais ici je suis belle
Et l'ombre qui descend des fenêtres profondes
Epargne chaque soir le coeur noir de mes yeux.

Plan du commentaire composé
La section "Répétitions" s'ouvre avec la menace de "l'angoisse", liée au partage douloureux de sa femme Gala avec le peintre Max Ernst dont elle sert de modèle et que le couple héberge. Eluard recours aux images classiques d'orages, d'épines pour traduire la relation amoureuse tendue crée par la situation insolite de la liaison de son épouse avec son ami et peintre Max Ernst. Ce poème est le 8ème de cette section commencée par le poème Max Ernst, un jeune peintre allemand dadaïste que le couple héberge et qui va devenir l'amant de Gala son épouse qui lui sert de modèle.
I-Gala la femme cultivée et égoïste, séductrice des artistes et intellectuels
II-La femme oiseau et légère
Commentaire composé rédigé
I-J'ai la beauté facile en introduction marque tout de suite l'impression égocentrique de Gala, et son pouvoir de séduction. Elle précise que c'est heureux, c'est à dire une chance. La beauté c'est ce qui procure à celui qui regarde un plaisir esthétique. Il y a dans la rue, dans la vie, des personnes une réelle beauté qui suscite un sentiment d'admiration, cela peut tenir à quelques harmonies, un visage gracieux, une taille élancée et fine, une peau sans défaut, qui suscite l'admiration et auxquelles on voudrait ressembler. C'est un poème en forme de curriculum vitae dans lequel avec le je en anaphore, Gala nous montre ses qualités, mais aussi ses rares défauts. Gala se décrit comme une intellectuelle, elle le fut en Russie, une intellectuelle brillante, elle vole en altitude, sur le toit des vents, sur le toit des mers, elle s'élève, elle voyage. Elle se définit sentimentale, amoureuse. On ne compte plus, en dehors du peintre Max Ernst les nombreux amants dans les intellectuels surréalistes. Elle reconnait sa maladie, une ex tuberculeuse, mais elle sait être douce comme la fleur ou rugueuse comme le rocher. Elle reconnait son exotisme et son goût pour le chinois spirituel, aux nues, une sorte d'admiration pour le Dalaï lama et les moines tibétains. Elle reconnait que malgré son âge, elle est encore belle et attirante. Mais elle reconnait qu'elle est aussi une mauvaise maman, une femme infidèle avec beaucoup de parts d'ombre et que le soir la tristesse, le remord peuvent l'envahir avec des yeux noirs de colère pour se réprimander.
Gala, la femme oiseau
On retrouve ici comme dans presque tous les poèmes de la section "Répétitions" du recueil Capitale de la douleur, un oiseau, le symbole chez Eluard de la liberté, de celui qui dans l'air domine tout et qui d'un vol d'ailes va où il veut. J'aime la plus nue aux écarts d'oiseau est un constat que Gala se satisfait de sa condition de modèle de peintre. Elle aime s'exposer, nue devant le peintre sachant que dans sa situation, c'est un écart de conduite qui peut être tentant. L'oiseau est étonnant, chacun peut observer que malgré le nombre et les changements de direction, les oiseaux conservent leur distance sans jamais se percuter. La beauté est souvent assimilée à la jeunesse et Gala n'ignore pas qu'elle a perdu l'attirance de la jeunesse mais que dans l'atelier du peintre, devant son regard, elle se sent belle et cela lui procure du plaisir.
Conclusion
"La parole" pourrait porter comme titre "Ce que j'ai à te dire" est le message que pourrait avoir envoyé Gala à Eluard pour implorer son pardon et conserver son amour. Mais ce sera finalement le peintre Salvador Dali qui sera son nouveau conducteur, c'est une sentimentale et elle sait bien que depuis son inceste avec Max Ernst, les sentiments d'Eluard se sont refroidis autant que les siens à son égard et qu'il est temps de changer.

Vocabulaire

Page d'ouverture