15/01/2017
Eluard expliqué
Page d'ouverture
Suite
ELUARD : Max Ernst (1926)

Gilles de Watteau
Le portrait de Gala, "Galarina" par Dali au Musée de Figuéres en Espagne. On ressent dans ce tableau tout l’amour que Dali portait à sa femme.

Poème
Max Ernt
Max Ernst, 1er poème de la 1ère section "Répétitions" de "Capitale de la douleur" et ouvre le recueil.

Dans un coin l'inceste agile
Tourne autour de la virginité d'une petite robe
Dans un coin le ciel délivré
Aux épines de l'orage laisse des boules blanches.

Dans un coin
plus clair de tous les yeux
On attend des poissons d'angoisse.
Dans un coin la voiture de verdure de l'été
Immobile glorieuse et pour toujours.

A la lueur de la jeunesse
Des lampes allumées très tard.
La première montre ses seins que tuent des insectes rouges.

Max Ernst est né en Allemagne à Brühl près de Cologne le 2 avril 1896, fils aîné de Phillip Ernst et de sa femme Luise, née Kopp. Il y passe son enfance et sa jeunesse, son père est professeur de dessin dans une école pour sourds-muets. De 1910 à 1914 il fait des études littéraires de philosophie, de psychologie et d'histoire de l'Art à la faculté de Bonn. En 1918 il se marie avec son amie de jeunesse Luise Straub à Cologne. En 1921 il rencontre le couple Paul et Gala Eluard. En 1922 il adhère au mouvement surréaliste. En 1923 il expose au "Salon des Indépendants" à Paris et couvre la maison d'Eluard à Eaubonne, près de Paris, d'un cycle de peintures murales. Ses œuvres relèvent d'une exploration systématique de l'inconscient, à travers des thèmes comme le cosmos, le feu ou l'amour. En 1924 il voyage en Extrême-Orient avec le couple Gala et Paul Eluard. En 1930 il collabore comme acteur dans le film de Bunuel "L'Age d'or". Il meurt à 85 ans.

Plan du commentaire composé
I- Un panorama d'intérieur de peintre.
1. L'amour prisonnier.
2. Des représentations symboliques de tableaux
3. La discordance.
II- Des peintures symboliques
1. L'orage de la passion
2. La nature propice aux amours
3. L'amour captif.
III- La lumière de la réalité
1. Jeunesse et beauté
2. Tristesse et beauté
3. Fierté et agressivité
Commentaire composé rédigé
La section "Répétitions" s'ouvre avec la menace de "l'angoisse", liée au partage douloureux de sa femme Gala avec le peintre Max Ernst dont elle sert de modèle. Le poème qui ouvre le recueil "Max Ernst" évoque la danse de séduction du peintre autour de Gala Eluard. "Dans un coin l'inceste agile/Tourne autour de la virginité d'une petite robe", ici l'inceste ne doit pas être pris au sens propre de relation entre un homme et une femme de même parenté mais renvoie à la relation quasi fraternelle entre Eluard et Ernst. La virginité et la petite robe sont des expressions typiques de la vision qu'à Eluard de sa femme Gala. Eluard va ensuite se dissoudre dans un sentiment anesthésique d'absence à soi que souligne l'emploi du pronom indéfini on "on attend". L'insistance des coins suggère le jeu des quatre coins, jeu connu dans lequel un joueur placé au centre d'une pièce cherche à prendre possession d'une place dans un coin lors du déplacement des quatre joueurs situés aux quatres coins. Ce jeu très innocent exige la mobilité des joeurs pour la permutation des places et isole le moins agile qui devra reconquérir sa place à la partie suivante. Ce jeu de brouillage donne à Eluard l'occasion de décrire sa brouille amoureuse par le recours aux images classiques d'orages, d'épines. Eluard refuse la rime et son ronronnement mélodieux pour nous faire part de la dislocation de son couple. Il utilise des vers mêlés, combinaison de vers ne comportant pas le même nombre de syllabes (8/13/8/15) pour le premier quatrain, traduisant une impression de désordre, cependant les deux distiques qui terminent chaque quatrain évoque une embellie qui suit l'orage, contrebalançant ainsi un premier constat inquiétant. Le poète dans sa navigation sinueuse et angoissante devient ici professeur de sens, nous apprenant à ressentir à partir de mot simples qui ont chez chacun de nous une signification précise, la nature orageuse et incongue de cette liason, inceste, insecte, orages, épines, poissons, jeunesse, lampe. Cette succession de mots, de rythmes saccadés renvoient à un enchainement d'images et de mouvements désordonnés et violents. Les deux premiers quatrains réalisent une vue panoramique de la pièce du peintre avec ses quatres coins, un peintre en action dans l'un et des tableaux accrochés aux autres, natures mortes ou peintures surréalistes. Dans le premier quatrain, les mots sont réduits à leur plus simple expression, l'amant "tourne autour" de sa victime pure et naive, pour mieux la rendre prisonnière dans un mouvement d'encerclement continuel. A cette image d'encerclement succède la délivrance céleste après l'orage amoureux. Le ciel délivré est la métaphore d'une vie amoureuse sans problèmes. Le poème revient sur une image de poissons angoissés probablement par la capture. Puis l'image de la nature féconde et verdoyante, propice aux déclarations d'amour contraste avec le mouvement continuel du peintre faisant preuve d'une grande agilité.
Enfin le tercet final présente une vision éminemment plastique du buste de l'aimée, modèle du peintre, exhibition qui suscite chez le poète à travers la métaphore de l'aréole des seins, une attitude ambigue entre fierté de la beauté de sa femme et une agressivité vis à vis de son infidélité.

Conclusion
Le poème "Max Ernst" fait penser à un collage d'éléments hétéroclités destinés à nous faire partager ses émotions ambivalentes et alternées provoquées par l'inconguité de ces réunions entre sa femme et son fidèle ami. Elard arrive à nous faire partager la tension que provoque dans son couple de telles situations.

Vocabulaire
Coin :
angle saillant ou rentrant formé par deux lignes ou du plans qui se coupent, le coin d'une pièce, d'une table, d'une rue.
Inceste :
Relations sexuelles entre un homme et une femme liés par un degré de parenté.
Aréole du sein : disque pigmenté qui entoure le mamelon du sein.
"que tuent des insectes rouges" est une métaphore de l'aréole du sein de Gala.

Page d'ouverture